Covid-19 et confinement

Chers ami(e)s sauveteurs,

Ce printemps 2020 commence avec un confinement forcé de longue durée qui nous empêche de fréquenter notre terrain favori d’activité. Cette situation nous a conduits également à l’annulation et au report de tous les stages prévus en mai. Qu’à cela ne tienne, il y a de nombreuses façons de continuer à s’occuper pour ceux qui restent confinés chez eux.

A part tous ceux et celles qui se sont lancés dans des systèmes de grimpe sur cordes à la maison ou de plongée spéléo dans leur piscine, il nous est fort utile de rappeler :

1) aux CTDS(A) : qu’il peut être temps de revisiter sur la base de données « sauveteurs » du SSF, les coordonnées exactes de tous leurs sauveteurs départementaux (ne serait-ce que pour qu’ils reçoivent effectivement cette lettre d’info du SSF !),

2) et à tous les autres sauveteurs : qu’une relecture attentive du manuel SSF ne fait jamais de mal, et que de nombreux compléments techniques sont disponibles sur le site du SSF (https://www.speleo-secours.fr/?p=705).

Ayons également une pensée de soutien moral à tous nos collègues du corps médical (médecins et infirmiers) qui sont lancés en ces temps troublés dans une véritable course contre la montre…

Réunion du Conseil technique national les 6, 7 & 8 mars 2020

Ce conseil technique national a commencé le vendredi soir par une réunion spécifique des conseillers techniques nationaux (CTN) et des techniciens référents en spéléo-plongée (TRSP) du SSF. Cette réunion a permis de faire un point sur les divers documents du SSF relatifs à la plongée, de finaliser le référentiel plongée du SSF, mais également d’évoquer divers volets opérationnels liés à cette spécialité régulièrement engagée en opération, qu’il s’agisse de contextes de secours à personne ou dans un cadre judiciaire.

Les deux jours suivants ont plus classiquement été l’occasion d’échanges et de travail intense pour les vingt-quatre participants à ce conseil technique du SSF dans les locaux de la FFS à Lyon. Les points suivants ont notamment pu être traités : relations institutionnelles avec la DGSCGC, évolution de la réglementation applicable, retour sur les opérations écoulées, outils de gestion informatique, point sur les actions de recherche & développement, point sur les départements, analyses budgétaires, préparation des stages à venir…

Parmi les actions de recherche & développement menées par le SSF, la première présentation du prototype de balise de positionnement développée par le SSF a été effectuée en séance par O. Lanet (CTN et chargé de mission sur cette thématique). Cette balise de conception nouvelle sera extrêmement compacte et susceptible de fonctionner à terme jusqu’à quelque trois cents mètres de profondeur.

De nouveaux développements ont également vu le jour, en terme d’ASV / Médical, à la suite du second week-end de recherche ASV récemment mené, où tous les documents ont été revus (opérationnels et formations). Un changement important concerne la fiche bilan, qui a été revue et simplifiée. Elle est en cours de finalisation et sera diffusée sous peu via un « flash info » spécifique vers les CTDS/A. Par ailleurs, un document sur la « philosophie de la médicalisation en milieu souterrain » est en cours de rédaction sous la conduite du médecin référent du SSF. Une fois finalisé, il prendra place sur le site web du SSF.

Décès

Alain Marbach, sauveteur du SSF 74 est décédé dans son sommeil des suites d’une longue maladie le 17 mars 2020. Alain Marbach était un sauveteur de ce département depuis les années 1970, et a également participé à de nombreux secours que ce soit au travers du SSF74 ou de la  3SI (SSF 38). Le SSF présente toutes ses condoléances à sa femme Odile ainsi qu’à toute sa famille.
Thierry Saunier, ancien CTDSA du SSF 13 est également décédé des suites d’une longue maladie ce 27 mars 2020. Il avait notamment travaillé au sein de la commission spéléo secours départementale sur l’assistance victime et par la mise en place d’une approche pédagogique novatrice toujours en vigueur aujourd’hui. Il fut également président de l’école française de canyon au sein de la FFS. Le SSF présente toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Remerciements

En ce début d’année, Rémy Soulier a souhaité quitter ses fonctions de CTDS au sein du SSF 82. Le SSF tient à souligner l’engagement de longue durée de Rémy au sein de son département et le remercie profondément pour tout le travail qu’il y a accompli. Yannick Campan assure l’intérim et les relations avec la préfecture en attendant de passer son stage de CTDS. Il est assisté par Sylvain Boutonnet (CTDS 81), qui devient temporairement CTDS de ce département en attendant la nomination officielle de Yannick à ce poste.

La base photo du SSF

Joël Danflous gère la base photographique du SSF depuis de nombreuses années. Il a décidé de passer la main. Au travers de cette base photographique du SSF, l’objectif est de disposer d’un grand nombre de photos d’actualité (majoritairement techniques) bien souvent récupérées lors d’exercices, de formations ou de stages, à tous les niveaux : national, départemental ou international. Elles servent ensuite à illustrer les lettres d’info du SSF quand cela est nécessaire, à la réalisation tous les ans de notre carte de vœux, à la réalisation de roll-up ou de bâches pour des expositions ou congrès. Elles peuvent aussi illustrer des textes de revues spécialisées sur les secours ou encore se voir utilisées pour la rédaction des manuels SSF. Le travail du gestionnaire de cette base est essentiellement basé sur la collecte et le tri des photos reçues, tout en s’assurant de la cession de droits d’usage pour le SSF. Ce peut être parfois un travail assez long. Le SSF recherche donc un(e) volontaire susceptible de prendre sa succession. Si vous disposez de savoir-faire en la matière et que le sujet vous passionne, n’hésitez donc pas à contacter le secrétariat qui transmettra (secretariat@speleo-secours-francais.com).

Matériel opérationnel à disposition des CTN

 Il y a actuellement onze conseillers techniques nationaux (CTN) au SSF. Leur liste complète ainsi que leurs coordonnées sont disponibles sur le site web du SSF (https://www.speleo-secours.fr/?page_id=2111). Chacun d’entre eux est doté de matériel technique opérationnel mis à disposition par la cellule nationale du SSF. Ce matériel, qui est avant tout une ressource opérationnelle de proximité, peut également être, au cas par cas, mis à disposition des diverses structures de la fédération (clubs, comités départementaux ou régionaux), moyennant un contrat de mise à disposition que peut fournir le CTN concerné. Les matériels détenus et pouvant être mis à disposition peuvent être des moyens de transmission VHF, des postes TPS-Pimprenelles, des exploseurs agréés SSF, des détecteurs multigaz GasDetect Ibrid MX6, ou des antennes relais VHF.

Du matériel technique, mécanique ou textile peut également être mis à disposition par le SSF national pour des besoins particuliers, comme par exemple des manœuvres d’envergure. Pour cela, les demandes doivent se voir formulées via l’adresse du secrétariat du SSF. Le matériel mis à disposition sortira en ce cas de l’un ou l’autre des deux lots nationaux situés dans le Jura pour la partie Nord, ou à Carmaux pour la partie Sud avec des frais d’acheminement et de rapatriement à la charge du requérant.

Nouveaux articles en vente à la boutique SSF

NOUVEAU : Chasuble CT – Prix de vente : 15 €.


Les chasubles normales (jaunes) sont de nouveau disponibles avec un prix de vente en baisse à 14 €.

NOUVEAU : Carnet de fiches de mission à 2 empreintes – Prix de vente : 8 €.

Format A5, première page en quadrichromie, deux pages suivantes auto-copiantes en N/B, pages détachables par le haut suivant un pointillé

 

Retour d’expériences : les connections micro et câble auxiliaire sur les postes TPS Pimprenelle

Plusieurs cas récents ont mis en évidence qu’il est nécessaire, lors que vous utilisez les postes TPS Pimprenelle, de prendre le soin de bien visser les connecteurs de micro et de prise auxiliaire en totalité sous risque d’obtenir des faux contacts et donc un non-fonctionnement correct du poste. De même, il est impératif de vérifier et conserver les filets des connecteurs propres (mauvais exemples en illustration). Le vissage de ces connecteurs peut être facilité, lors des opérations d’entretien, par la pulvérisation d’un spray siliconé non gras sur les filetages.

Stages nationaux 2020

 RAPPEL :  » Concernant les formations nationales organisées par le SSF, le Conseil technique du SSF tient à rappeler que le SSF n’est pas une école d’enseignement fédérale et n’a donc pas vocation à former la totalité des spéléologues fédérés. Les stages nationaux du SSF sont destinés à former les seuls sauveteurs SSF opérationnels, donc déjà inscrits et validés sur une liste secours départementale, liste établie sous la responsabilité des CTDS. Toute inscription à un stage national d’un sauveteur fédéré restera donc conditionnée à une validation formelle par le ou les CTDS du département concerné. »

Stage Assistance victime (ASV

Dates : ANNULE pour cause de crise sanitaire, reporté en automne
Lieu : Comus (11 – Aude)
Valérie PERRET
Téléphone : 06 10 64 75 62 – 04 66 72 77 61

Stage Plongée Secours

Dates : ANNULE pour cause de crise sanitaire, reporté au second semestre
Lieu : Ain (01 – Ain)
Cédric LACHARMOISE
Téléphone : 06 63 41 05 72

Stage Gestion de sauvetage

Dates : du 12/11/20 au 15/11/20
Lieu : Châtel de Joux (39 – Jura)
Michel LABAT
Téléphone : 06 74 36 70 56 – 04 90 21 23 60

Stage E/CE national

Dates : du 07/11/20 au 15/11/20
Lieu : Ardèche (07)
Sylvain BOUTONNET
Téléphone : 06 80 87 72 10 – 06 30 58 01 16

Stage Transmission

Dates : du 12/11/20 au 15/11/20
Lieu : Châtel de Joux (39 – Jura)
Olivier LANET
Téléphone : 06 28 32 64 05

Prochains stages internationaux

Stage ASV, Transmission et techniques de base au Brésil

Cette formation, initialement prévue pour début septembre, reste pour le moment en discussion pour être soit annulée mais plus vraisemblablement reportée en 2021.

Stages Equipier-Chef d’Equipe, ASV, et mixte gestion/transmission au Mexique

Cette formation est prévue du 17 au 26 octobre avec un nombre défini de stagiaires pour chacun des aspects de ces formations : E/CE sur la semaine (trois stagiaires maximum), ASV sur trois jours (douze à quinze stagiaires maximum) et stage mixte (douze à quinze stagiaires maximum).

Stage Equipier-Chef d’Equipe International
  • Le stage international initialement envisagé courant mai 2020 et qui regroupait vingt-sept inscrits, est annulé pour cause de crise sanitaire. Pour l’heure, son report n’est pas envisagé.
  • Un stage sera mis en place juste avant, ou juste après le congrès UIS-2021, qui se tiendra à Savoie-Technolac au Bourget-du-Lac (Savoie) courant juillet 2021. Les préinscriptions seront ouvertes à dater du quatrième trimestre 2020.

Correctifs sur les résumés succincts des opérations passées

10 novembre 2019 – Gouffre de la Marnade (Monclus – 30)

 Un spéléologue plongeur aguerri qui était parti avec huit autres personnes en exploration subit un accident dû à une insuffisance cardio-pulmonaire. Il est ramené à l’entrée du gouffre par ses coéquipiers, mais il y fait un arrêt cardio-respiratoire. Les secours sont alertés et la victime est réanimée sur place par les pompiers puis transportée par l’hélicoptère de la sécurité civile au CHU de Nîmes.  L’homme, âgé de soixante-neuf ans, décède peu après son arrivée à l’hôpital.

13 octobre 2019 – Grotte du figuier (Fuilla – 66)

Lors d’une exploration à trois, un spéléologue chevronné de soixante-six ans est victime d’une glissade de trois ou quatre mètres et d’une chute sur une stalagmite vers 11h30. Il se plaint de douleurs au dos. Sa collègue, ressortie de la cavité, passe l’alerte. La victime se trouve en attente avec un coéquipier à environ trois cents mètres de l’entrée de la grotte. Cette cavité se compose de galeries basses (nombreux laminoirs et méandres) ponctuées d’étroitures (la dernière avant d’accéder au blessé oblige à enlever le baudrier). Du fait de la faible ventilation dans la cavité, les désobstructions sont débutées avec l’emploi de burineurs (déploiement de plus de quatre cents mètres de câble) et moyens manuels. Après la mise en place d’une ventilation artificielle (aspiration de l’air vers l’extérieur), les passages les plus compliqués ont été élargis à l’explosif. Une fois tous ces travaux terminés, l’évacuation démarre au petit matin pour une sortie effective après deux heures trente de progression.

Résumé succinct des interventions secours

6 janvier 2020 – Rivière souterraine du Bestouan (Cassis – 13)

A 17h30, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en  Méditerranée  (CROSS-MED)  est  alerté  de  la  disparition  d’un  plongeur  spéléo  dans  la  rivière souterraine du « Bestouan », située à l’entrée du port de Cassis. Ce plongeur polonais faisait partie d’un groupe de quatre plongeurs.  A l’issue d’un parcours planifié de deux heures, trois plongeurs seulement ressortent à l’air libre et donnent ensuite l’alerte. L’estimation du dernier contact visuel avec les trois plongeurs est à environ deux cents mètres de la sortie, ces plongeurs étant allé jusqu’à environ sept cents mètres dans la rivière. Une première reconnaissance par des plongeurs SNL1 du SDIS13 dans les soixante premiers mètres ne donne rien. Le CROSS-MED alerte alors le SSF national, conformément au plan de secours acté avec le SSF,  pour l’organisation de recherche de ce plongeur égaré. A 23h00, une équipe de dix sauveteurs SSF est sur place et deux plongeurs SSF se mettent à l’eau. Ceux-ci trouvent la victime décédée à quatre cents mètres de l’entrée et ressorte le corps à 1h00 du matin.

16 janvier 2020 – Avens des corbeaux et de l’église (Ussat  – 09)

La gendarmerie réquisitionne, via le CTDS 09, deux sauveteurs du SSF 09 pour la recherche dans ces deux cavités de personnes disparues depuis plusieurs mois. Rien n’est trouvé lors des explorations des cavités.

29-30 janvier 2020 – Recherche d’une personne disparue sur la commune d’Estadens (Estandens  – 31)

La gendarmerie de Saint-Gaudens réquisitionne cinq sauveteurs du SSF 31 pour visiter quinze cavités le 29 janvier, puis sept sauveteurs pour visiter dix autres cavités le 30 janvier, afin de rechercher une personne disparue depuis une semaine sur ce secteur. Rien n’est trouvé lors de l’explorations de ces cavités.

14 février 2020 – Crevasse (Arette-sur-Béarn – 64)

Le PGHM d’Oloron Sainte-Marie intervient dans l’après-midi pour secourir une femme de vingt-cinq ans. La victime, qui circulait à pied à quelques dizaines de mètres de la route départementale RD 132, a glissé sur une pente enneigée et s’est retrouvée coincée dans une crevasse, bloquée par un rocher. Les secours, contactés par une personne qui l’accompagnait, interviennent par voie terrestre et au moyen de l’hélicoptère Dragon 64. La victime est retrouvée polytraumatisée et inconsciente. Elle est ensuite évacuée par hélicoptère sur le centre hospitalier de Pau.

7 mars 2020 – Aven de la combe du buis (Saint Guilhem le Désert – 34)

Un plongeur, inquiet du retard pris par un spéléologue parti réaliser en solo depuis 16h le relevé topographique de trois cents mètres de galeries exondées mais aquatiques vers la cote moins quatre-vingt mètres, appelle le CTDS 34 à 22 h 46. En parallèle, un autre plongeur appelle également le CODIS34. Le spéléologue parti en solo devait réaliser la topographie de trois cents mètres de galeries menant au siphon amont plongé dans la semaine par ces deux plongeurs. Ce spéléologue avait parlé de faire un bivouac sur site. Un équipier du SSF 34 est envoyé sur place et découvre le spéléologue dormant dans sa voiture. Une équipe reconnaissance ASV et transmission (pas de couverture réseau sur les six kilomètres autour de la cavité) avait été également mise en préalerte. Le spéléologue réveillé explique alors qu’il devait faire la sortie le dimanche et non le samedi, comme l’avaient initialement compris les deux plongeurs….

Résumé succinct d’auto-secours et autres opérations

3 décembre 2019 – Vallon du clôt d’Aspres (Villard de Lans – 38)

Deux randonneurs partis pour une randonnée à raquettes dans ce vallon connu pour ses nombreux gouffres ne sont pas rentrés. Un proche (spéléologue marseillais) s’inquiète auprès du CTDS 38. En fait, les deux personnes ont oublié de prévenir leur entourage de la fin de leur randonnée et du fait qu’ils avaient décidé de manger au restaurant.

24 décembre 2019 – Grand glacier (Chapareillan – 38)

Deux alpinistes, effectuant une visite de ce glacier souterrain, arrivent à la cote mois quatre-vingt mètres sans encombre. A la remontée, un amarrage (broche à glace) rompt et la corde tombe rendant la remontée impossible. Equipés de piolets et crampons, ils décident alors de remonter en technique de cascade de glace et ressortent très en retard. Leurs proches inquiets venaient juste d’appeler le 112.

14 janvier 2020 – Opération de déminage, marnière (Tourville la Campagne – 27)

Neuf membres du  SSF 27 est engagé pour le déminage d’une marnière sur réquisition préfectorale. Leurs missions ont consisté à définir la stratégie d’engagement des moyens sous terre en coordination avec le SDIS 27 et les démineurs de la sécurité civile, à équiper la cavité en équipes mixtes avec le GRIMP 27, à déployer et assurer les communications entre la surface et le fond, à assurer une première reconnaissance jusqu’aux munitions, à accompagner et assurer la sécurité des démineurs pendant le déminage dans un second temps et enfin à coordonner l’ensemble des activités souterraines. Cette opération de déminage a permis d’extraire deux obus américains de gros calibre datant de la seconde guerre mondiale ainsi que plusieurs kilos de TNT. L’ensemble des explosifs a été détruit sur place par les spécialistes.

18 janvier 2020 – Traversée de l’aigle (St Etienne de Crossey – 38)

Découvrant fortuitement l’entrée supérieure de cette grotte alors qu’il faisaient de l’escalade sur ce site, deux grimpeurs décident d’en effectuer la traversée. Le premier équipe en technique de rappel bloqué et descend sur le mauvais brin. Son compagnon s’en rend compte immédiatement et bloque le brin pour qu’il ne glisse pas.

Informations d’accidentologie au niveau mondial

21 décembre 2019 – Gouffre de Song Hong, Trang (Nakhon Si Thammarat –Thaïlande)

Un plongeur britannique de soixante ans vivant en Thaïlande plonge seul à environ cent mètres du reste de son groupe qui s’était préparé à explorer les grottes sous-marines de Song Hong ce jour-là. L’homme est retrouvé mort à la surface par d’autres membres du groupe mais les rapports ne précisent pas depuis combien de temps il était immergé, ni à quelle profondeur il avait pu se rendre. Song Hong est un gouffre calcaire totalement noyé qui descend jusqu’à une profondeur de cent-quarante-et-un mètres à près de un kilomètre de l’entrée.

4 janvier 2020 – Lancaster Hole, Casterton Fell (Cumbria – Royaume-Uni)

Les services d’urgence ont été appelés à Lancaster Hole, en Cumbrie, après qu’un homme retraité d’une soixantaine d’années a pris du retard pour refaire surface après une plongée. Ce retraité plongeait dans l’un des plus grands réseaux souterrains d’Angleterre, activement exploré par les plongeurs spéléo qui ont prolongé de plus de neuf cents mètres de galeries la section noyée. Plus de quarante membres de la Cave rescue organisation (CRO) et du Cave diving group (CDG) ont participé à la recherche dans ce vaste réseau de grottes souterraines appelé Three Counties System, qui s’étendent sur la Cumbrie, le Lancashire et les Yorkshire Dales. Les secours ont commencé leur recherche à partir du point où le plongeur était entré en aval de Lancaster Hole, les autres entrées et sorties possibles étant également fouillées. Le corps de la victime a été retrouvé à soixante mètres dans la partie noyée et ramené à la surface.

14 janvier 2020 – Trou, Centre-ville (Xining – Chine)

Un gigantesque trou de dix mètres de diamètre s’est soudainement formé vers 17 h 30 dans une artère de cette grande ville de Chine devant un arrêt d’autobus, engloutissant un autobus rempli de passagers, faisant six morts, quatre disparus et seize blessés. La chute du véhicule dans la cavité a été suivie de la forte explosion d’une conduite de gaz. La vidéo correspondante a été publiée par l’agence de presse China News. Service (https://twitter.com/francetvchine/status/1217015251725623296).

17-18 janvier 2020 – Cavité en exploration (Sparta, Tennessee – USA)

A 18 h 10, l’alerte est donnée pour un spéléologue ayant fait une chute au cours d’une escalade souterraine. Vers 20 h 00, les équipes de médicalisation atteignent la victime et la stabilisent. La corniche qu’elle avait escaladée se trouvait à une trentaine de mètres du sol, la victime, lors de sa chute d’une hauteur de trois mètres, avait alors atterri sur une autre corniche suspendue. Souffrant d’une fracture au fémur, la victime a dû être descendue jusqu’à un plan stable, à peu près à mi-chemin d’un puits de trente-deux mètres, avant de remonter un puits de dix-huit mètres. La victime est ressortie à 02 h 55 du matin de la cavité. Trente-et-un sauveteurs sont intervenus sous terre, et quinze en surface. Les sauveteurs étaient issus du Sparta-White County Volunteer Rescue Squad, de l’Hamilton County Cave and Cliff Rescue, du Knoxville Rescue et de l’Huntsville Cave and Rescue Unit.

29 février 2020 – Aquamole Pot, Kingsdale (Yorkshire – Royaume-Uni)

Un groupe de trois spéléologues descendait en rappel sur des cordes dans les hauteurs de l’Aquamole Pot. Au cours de leur descente, le spéléologue de tête tombe dans les douze derniers mètres d’une section de la grotte connue sous le nom de Cimetière du lapin. Le spéléologue souffre de douleurs au bas du dos, au genou droit et à la cheville gauche. Il explique à ses compagnons qu’il a mal enfilé la corde sur son descendeur et qu’il a plongé dans la pente sans contrôler sa vitesse. Les membres de l’équipe de sauvetage du CRO ont stabilisé le blessé pour d’éventuelles fractures du bassin, des lombaires et des jambes avant de le remonter à la surface. Il a été ensuite confié aux soins des ambulanciers de l’Air Ambulance du Yorkshire et transporté par avion à l’infirmerie générale de Leeds.

29 février 2020 – Cavité inconnue, Longjing, comté de Taijiang (Province de Guizhou – Chine)

Une équipe de sauvetage du comté de Taijiang sauve une femme qui avait chuté dans une cavité naturelle de soixante-dix mètres de profondeur dans le village.